sophie audouin mamikonian vignetteBienvenue dans le monde délirant de Tara Duncan ! Ce site a été magiquement, virtuellement et pixelement créé pour toi. Visite toutes les rubriques pour tout savoir sur Tara et sur Sophie Audouin-Mamikonian !
Enfin…presque tout !
titre  des news
titre dédicaces tara duncan
titre découverte
titre facebook

Petit journal de Cannes :
Le fait est, qu'à Cannes, on fait des kilomètres et des kilomètres, parce que bien sûr, les gens sont dans des tas d'hotels différents et pas forcément au marché du film au Palais des Festival.

C'est facile de reconnaitre les gens qui bossent de ceux qui sont en vacances. ils ont des badges et des talons plats et foncent d'un rendez-vous à l'autre comme des missiles téléguidés.

Les vendeurs de chaussures connaissent bien les ignorantes qui sont venues à Cannes avec des talons. ils les voient débarquer deux jours après leur arrivée, les pieds plein d'ampoules, le regard hagard, la démarche zombiesque, elles laissent échapper dans un souffle : Vite, donnez moi des chaussures plates...CONFORTABLES !!!

Mouuaaahhhhh !
... Voir plusVoir moins

Lire sur Facebook

Bon, je reçois souvent des mails ou des lettres de jeunes (ou vieux!) écrivains qui me demandent si c'est normal de payer pour être édités.
Ok, il y a des gens, des arnaqueurs qui vous font croire qu'ils vous éditent à compte d'éditeur, mais en fait, vous font payer des frais d'édition.
C'EST UNE GROSSE ARNAQUE!!!!
Cela s'appelle "éditer à compte d'auteur".
Que les choses soient claires: Jamais, jamais un auteur édité par une véritable maison d'édition ne paye pour être édité. Il est choisi par la maison d'édition qui lui PAYE son livre pour avoir le droit de le publier (le droit d'auteur) et il touche en plus de l'argent (pourcentages ou royalties) sur chaque livre vendu, une fois l'avance remboursée par les ventes.
C'est bien pour cela que c'est si difficile de se faire éditer, parce que l'argent que l'éditeur vous donne sera totalement perdu si aucun de vos livres ne se vend. C'est un vrai risque financier pour lui, parce que des livres, il en publie des centaines chaque année, et donc paye des centaines d'à-valoir.
J'ai touché 3100 euros pour mon premier livre au Seuil, puis 15 000 euros pour le second, 50 000 pour le troisième etc. Plus vous vendez, plus vos avances, ce qu'on appelle des "à-valoir" sont gros.
Voilà, je tenais à préciser cela. Les maisons ou imprimeurs honnêtes vous précisent bien que si vous voulez être édités à compte d'auteur, c'est à vous de payer les frais d'édition.
Ceux qui sont malhonnêtes vous font croire que c'est normal de payer des frais d'éditions mais que soit disant, c'est à compte d'éditeur. Simple manigance sémantique. Soyez donc méfiants et vigilants, ne vous faites pas avoir!
Xoxo Gossip G...euh, Warning Lady, lol !
... Voir plusVoir moins

Lire sur Facebook