Blog et news de Sophie Audouin

16 février 2005

Saint Valentin

On est toutes les mêmes. On dit que ça n’a pas d’importance, que s’il oublie ou qu’il ne nous fait pas de cadeau, que cela n’empêche qu’on sait qu’il nous aime très fort… s’il n’est pas performant ce jour la, nous avons tout de même de fortes envies de meurtre, les dents qui poussent et les griffes qui sortent. Donc le jour de la Saint Valentin est un jour, où, bien plus que pour notre anniversaire, le-petit-copain/fiancé/amoureux/amant/mari n’a pas intérêt ? se planter.
D’habitude mon adorable et tendre mari m’offre toujours un truc. En général un gadget dont le mode d’emploi est plus lourd que ledit gadget et nécessite la compétence d’un ingénieur de supersonique. Ou alors un téléphone, alors que depuis six mois je m’escrime ? essayer de fonctionner celui qu’il m’a offert et que du coup je dois tout recommencer ce qui m’énerve.
Bref, j’étais donc l? , ? la maison, en train de l’attendre avec l’impatience que vous imaginez lorsqu’il est rentré, hilare.
– C’est incroyable, as t il dit, mort de rire, il y avait cinq mille gars en train de faire la queue aux deux boutiques de fleurs que j’ai fait, mais plus un seul bouquet disponible ! Tu ne m’en veux pas mon amour ?
Moi, magnanime, je souris gracieusement (il m’offre souvent des fleurs, même sans aucune raison, ce que je trouve super) et lui répond que non bien sûr, ça n’a pas d’importance. Il me prend donc par le bras et nous partons diner dans un restaurant délicieusement romantique.
Pour une fois, j’avais décidé de lui offrir quelque chose. J’avais fait fabriquer des lunettes de ski spécialement ? sa vue (‘tain, ça coute une fortune ces trucs l? !). Je lui ai donc fait la surprise du cadeau pendant qu’on apportait le foie gras. Puis, l’air angélique “genre je ne m’y attendais pas du tout”, j’ai attendu qu’il m’offre le sien.
Il était super content de son cadeau, a ressemblé pendant quelques instant ? un martien orange en le mettant au milieu du restaurant, ce qui a failli provoquer la mort d’une vieille dame qui s’en est etouffée dans son verre de vin, et m’a assené la phrase qui tue :
– Ca alors, pour une fois que je ne te fais pas de cadeau, c’est toi qui m’en fait !
Au début, l’incrédulité m’a fait croire que j’avais mal entendu. Ensuite, comme il ne bronchait pas, me regardant toujours d’un air niais (il avait tout de même retiré le monstrueux masque orange), l’horrible vérité m’a frappée de plein fouet. Mon prince charmant, mon amour, le centre de ma vie ne m’avait pas fait de cadeau pour la Saint Valentin ! Pour la première fois depuis vingt ans !
Pendant environ deux heures (c’est ? dire le temps que nous avons passé au restaurant) j’ai été admirable. J’ai rit ? ses plaisanteries et ? ses anecdotes, j’ai ignoré nos voisins qui n’échangeaient pas un mot et écoutaient notre conversation (dommage j’aurai du leur vendre un ou deux Tara Duncan, ça leur aurait donné de quoi discuté, j’y ai pas pensé !) et j’ai masqué mon incompréhension et ma douleur sous une dignité inébranlable.
Ca n’a duré que le temps du restaurant, je vous rassure tout de suite.
Qu’est ce qu’il a prit ? la maison !
Je l’ai fait biche blessée, hein, pas tornade hurlante. Incompréhension, “Tu n’as pas eu le temps, c’est ça ?” Douleur “Tu ne m’aimes plus” (bon, d’accord, en sortant celle l? , je savais que c’était ridicule, mais j’ai pas pu m’en empécher), Surprise “C’est la première fois que tu oublies la Saint Valentin !” Déception “J’adore quand tu me fais des cadeaux” (bon, admettons aussi que celle-ci était un coup bas. Mais il l’avait mérité hein !) Dignité “Mais je comprends, après tout tu me fais tout le temps des cadeaux, alors mettons que les lunettes de soleil Dior que tu m’as offert la semaine dernière sont mon cadeau de la Saint Valentin (en fait, pas question d’avouer ? ma mère qu’il ne m’avait rien offert ! Glurps !).
Il m’a regardé, ses grands yeux verts écarquillés, totalement pris par surprise.
– Mais…mais a t il balbutié, je croyais que tu t’en fichais ! Que ce n’était pas important, cinq fois sur six tu me dis “il ne fallait pas” ou “c’est trop, je ne sais pas encore comment utiliser l’ancien”
Ben les bonhommes connaissent pas bien les femmes, hein, même après vingt ans ! Pffff !
J’attends la Saint Valentin de l’année prochaine avec impatience. Je suis très curieuse, après cette ferme mise au point, de savoir ce qu’il va m’offrir !

Maaaa vie
8 commentaires
  1. TaraTyl

    le pauvre, comme dit cal, les garcons ne sont pas téléphates hein!
    mais bon, je sais que si mon petit copainoubliene serait-ce que ma fete/mon anniversaire/ la st-valentin, je piquerais une crise: le lendemain ca donnerait:*voix de femme offensée*tu e m’as meme pas appele( on habite pas dans la meme ville :_( ), hier , alors que ct ma fete/mon anniversaire/ la st-valentin!

  2. Tiloti (par ici mon blogus)

    Moi aussi, je ferai une crise. Ah les hommes! Ils faut tout leur dire^^

  3. LoDream, (Surnommée Fraise des Bois par sa Chamallow ^^)

    MDR !! Les hommes alors…
    Moi j’ai jamais eu de copains pour la st valentin ='(
    Et encore moins de cadeaux *double Ouiiiiiiiin*

  4. Lady.T

    Nous devrions naître avec un mode d’emploi. -_-

  5. Kyra Marchombre/Sabre de Sang/Ookami, Xay, Lilly,Clo,TigerMia,Doubhée,Yasmi et les autres...Soeur de Mila, Ashley, Mara et Seth, tatie de zOzO, Elina, Liyaaa et Amalia ! Fan de Lost&Heroes !

    OUUUUUUUUhhh ! ma pauvre ! moi, si j’étais mariée et n’aurais pas reçu de cadeaux à la St Valentin, je lui serait tombé dessus, a grand renfort de cris, de hurlements et de bruits d’objets cassé (si, si)

  6. Lou-Taraddicte the méchante ^^

    le pauvre… en même temps faut arrêter de dire qu’il ne fallait pas… on n’obtient que se qu’on demande.

Poste un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.