Blog et news de Sophie Audouin

2 mai 2005

miam miam

Nous sommes allés, avec deux amis de longue date, diner chez Thiou. Pas le petit Thiou, le grand Thiou. Evidemment comme il y en a deux, l’un ? côté de l’autre, nous sommes immédiatement allés dans celui qui n’avait pas nos réservations. Devant notre surprise, le serveur a fini par nous dire : “Vous avez l’endez vous au piti Thiou au vous avez l’endez vous au gland Thiou ?”
Devant notre regard vitreux (nous ignorions que le restaurant s’était mitosé) il en a déduit que nous n’en avions aucune idée et nous a cornaqué illico presto dans le grand Thiou. Ou il faut avoir des lunettes infra-rouge comme les commandos, parce qu’ils privilégient apparemment la discrétion…ou qu’ils n’ont pas payé leur note d’electricité. Tlés jouli, mais il faut une lampe torche pour arriver ? sa table. Du coup, ça ne fait pas du tout l’affaire des innombrables hommes politiques, jet setteurs et autres pipoles, parce que personne ne les reconnait, fait trop sombre. La vieille dame en catogan pouvait être autant Karl Laggerfeld que Nancy Reagan et le monsieur papillonnant qui s’agitait en gesticulant dans le fond de la salle, Galliano ou un type qui aime bien les petites moustaches noires, la muscu et les costumes bizarres avec des trous dedans. Chers les trous. Bref, alors que je sentais monter des tas de commentaires du fin fond de mon inépuisable réservoir caustique, les serveurs ont apporté les cartes. Heureusement qu’il y avait la traduction (en anglais s’il vous plait) en dessous, parce que globalement, “Un tigre qui pleure” ou “Le Saule en losange” (euuuh, suis pas sur du second, hein, me souvient pas bien comment ça s’appellait), ben ça me disait pas grand chose en termes gustatifs. Bref, j’ai fini par prendre des crevettes sur aubergines grillées et des sots l’y laisse (c’est la même terminologie en anglais d’ailleurs, j’ai trouvé ça amusant que les anglais utilisent un terme français pour ce morceau de poulet, cela dit, vu que Guillaume le conquérant a conquis l’angleterre et que les anglais passaient leur temps ? envahir la France, nous avons en commun plus de deux mille mots, donc je ne devrais pas être surprise) au curry vert et au lait de coco. Bon, c’est pas passionnant, j’admets, mais c’était bon ? tomber par terre…une fois que j’ai réussi ? repérer ? peu près où se trouvait mon assiette.
Cela dit je trouve sympa pour les vieilles comme moi que la lumière soit aussi tamisée. Du coup on ne voit pas les rides. On ne voit pas le visage non plus, vous me direz, mais bon, la bouffe est super bonne, on ne peut pas tout avoir !

Maaaa vie