Blog et news de Sophie Audouin

16 août 2009

Le Canada, les ours et nous

Nous venons tout juste de revenir du Canada. C’est un pays magnifique dont je suis totalement tombée amoureuse.

Nous sommes allés à Vancouver, à Wikanninish, à Victoria, à Sonora Island, à Edmundton, Jasper, Field et Banff. En fait nous changions de lieu tous les deux ou trois jours, ce qui fait de moi la super pro de l’emballage rapide de vêtements…niarf.

A ce sujet, on nous avait prévenu qu’il faisait un temps assez mitigé en été, genre entre 5 et 20° selon les endroits où nous étions, mer ou montagne.

Les trois quart de nos valises étaient donc composés de polaires, de pantalons de velours et de grosses chaussettes et chaussures.

Il a fait jusqu’à 37°. La plus grosse vague de chaleur depuis 1880 ! Du jamais vu en Beautiful British Columbia ! Résultat, on a du acheter des tee shirts et des shorts. Parce qu’on était un peu ridicules avec nos polaires !

Cela dit, c’était top d’avoir trois semaines de chaleur, nous on a beaucoup aimé.

Nous nous sommes beaucoup baladés, avec des marches de plusieurs heures à chaque fois, nous avons vu de magnifiques baleines grises et à bosses, des centaines de dauphins, des aigles pécheurs à tête blanche, des marsouins, des lions de mer, des phoques, des, des faucons très rares (même le guide était super surpris !), des élans, des cerfs, des biches…et surtout, des ours.

Vous savez quoi, ben des ours, en Alberta ou en British Columbia, y’en a vraiment, mais vraiment beaucoup. Résultat des opérations, on n’avait pas le droit de s’avancer sur les sentiers à moins de quatre. Dès qu’un ours apparaissait, il fallait se regrouper afin de faire gros animal et reculer doucement. Si l’ours chargeait, il fallait crier très fort, et lever les bras pour faire plus gros. Si l’ours continait de charger, il fallait rester sur place et lui lancer tout ce qui vous tombait sous la main.

S’il continuait encore, inutile de courir. Ca court aussi vite qu’un chat ou qu’un chien. Même si c’est nettement plus gros. Inutile également de monter aux arbres. Les ours sont d’une agilité absolument incroyable. Ils montent aux arbres aussi vite que des écureuils, c’est hallucinant.

Donc le seul truc, si vous avez affaire avec un ours qui a vraiment mauvais cararctère, ben c’est prier très fort. Parce que leurs griffes sont énormes et particulièrement coupantes. Ah, et ils ont de longs crocs aussi…Oouuuuiiiiiinnnnnnnn !

Donc, soyons clair, j’ai fait toutes ces balades en étant absolument terrorisée. On nous avait collé des Bears Bells, des sonnettes à ours (jamais compris si c’était pour annoncer “A table” ou “fichez le camps les ours !”) que nous agitions nerveusement, en surveillant les fourrés.

En France, dans la forêt, on marche doucement en espérant très fort surprendre quelque chose. Au Canada, on marche très bruyamment en espérant très fort que rien ne viendra vous surprendre !

Donc, à part ces moments pour le moins…intenses, j’avoue que j’ai passé un merveilleux moment. Totale détente avec Philippe et les filles, j’ai adoré et je reviens en pleine forme prête à faire la fête avec vous pour la sortie de l’Invasion Fantôme !

A ce sujet, j’ai reçu des tas de mails de taraddicts (qui ne sont pas passés par l’adresse web du site qui était neutralisé, les petits malins), et qui paniquaient parce qu’ils n’avaient pas reçu leurs invitations. C’EST NORMAL ! Notre graphiste était en vacances, et il fera le design de l’invitation d’ici quelques jours, la semaine du 24 probablement. Vous la recevrez donc vers la fin du mois d’Août.

Voilà voilà, j’espère que vous vous êtes éclatés pendant vos vacances et que vous allez continuer à en profiter puisque vous avez encore quinze jours, bande de petits veinards !

HACA fans de Tara !

Maaaa vie

Poste un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.