Blog et news de Sophie Audouin

25 janvier 2007

L’ascenseur et moi

KLING…c’est le bruit désolant que vient de faire ma clef en tombant dans le minuscule le ridicule interstice entre la porte de l’ascenseur et l’ascenseur, 40 centimètres à peine en dessous. Les deux personnes âgées…ce qui n’est pas difficile dans mon immeuble, vu que la moyenne d’âge doit frôler les 110 ans…jettent un regard navré sur ma clef, je jette un regard navré sur ma clef, qui me le rend métalliquement et là, je réalise que je suis dans la M….mais grave.

-"Oh, fait le gentil monsieur, sur le ton de Titi (ze crois bien que z’ai vu un rot minet), je crois bien que vous avez laissé tomber votre clef.

Wahou, ais je pensé très fort sans le dire, (moi polie, moi bien élevée), quel sens de l’observation ! Je suis sidérée.

Et là, bien évidemment m’a effleuré l’idée de faire une grosse bétise. Comme de mettre mon bras entre l’ascenseur et la porte, sachant pourtant que mon bras n’est pas assez long et qu’il risque de l’être d’autant moins si je me le fais arracher… Mmmh, mauvaise idée. Ensuite, j’ai pensé au supertourneviseaimantégadgetdenfer que mon mari a acheté (non, je confirme il ne l’utilise jamais, mais il est content), foi de sortc….rhhhmm, foi de sophie, cette clef n’allait pas résister longtemps à mon ingéniosité naturelle…

…lorsque j’ai réalisé que ledit tournevis aimanté était, bien au chaud, dans l’appartement dont je venais de perdre la clef.

D’accooooord, j’étais mal. Donc je regardais cette s^ù*^ù^$$ù*ù de clef qui me narguait (si si je vous jure, elle me narguait) essayant d’imaginer moults scénarios pour les récupérer sans me faire écrabouiller (l’écrabouillage d’ascenseur n’étant pas dans mes options immédiates d’activités) lorsque mon regard se pose sur le bouton de l’ascenseur et là, Oh miracle, un numéro d’urgence. Ok, autant pour mon ingéniosité naturelle que je remballe prestement. Je dégaine mon portable et hop, moins de cinq minutes après (mieux que superman, hein !) Otis débarquait. Le gentil monsieur a fait monter l’ascenseur, m’a redonné mes clefs (en me disant que ça arrivait souvent, hum, merci de me consoler…) et j’étais sortie d’affaire. Rhhhooo (battement de cils à l’appui) merci gentil monsieur d’Otis !

Là où j’ai réalisé que j’avais des raisons d’avoir des problèmes de coeur, c’est lorsque ma fille, Diane m’a avoué, ingénuement, qu’elle avait elle aussi, vers l’âge de douze ans, perdu les clefs sous l’ascenseur, et que elle, elle avait réussi à se glisser (les portes étaient différentes et l’espace plus grand) entre l’ascenseur et la porte pour les récupérer.

Là j’ai fait Glurps. Si si. Un bon gros glurps accompagné d’une zoulie poussée d’adrénaline horrifiée. Elle a du bol que je ne sois pas férue de punitions rétroactives, rien qu’à imaginer ma fille écrabouillée par l’ascenseur j’ai faillli rendre mon tablier de mère….ouiiiiinnnnnn !

Et à ceux qui se posent la question (je vous connais bande de petits canaillous) non, je n’ai pas fait retomber exprés mes clefs sous l’ascenseur histoire de voir si j’arrivais à les récupérer avec le tournevis aimanté ! pfffff !

Maaaa vie
2222 commentaires
  1. LoDream, (Surnommée Fraise des Bois par sa Chamallow ^^)

    Elle est pas sympa cette clef!!
    Elle s’prend pour qui pour narguer les gens comme ça?
    nan, mais!

Poste un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.