Blog et news de Sophie Audouin

24 mars 2005

La loi de murphy

Avez vous remarqué ? quel point les choses vont de travers uniquement lorsqu’on est pressé et qu’on a un rendez vous important ? Cette loi de murphy (qui dit que si quelque chose doit aller mal il ira forcément mal malgré les douze sécurités et les trente six doubles circuits, raison pour laquelle j’évite la fréquentation des centrales nucléaires et que je regarde les avions d’un oeil très méfiant) dite “loi de l’emmerdement maximum” s’applique avec une consternante obstination. Exemple flagrant de l’intervention d’un ange/diable/esprit/jenesaispasquoi pervers sur nos terrestres existences…enfin du moins sur ma terrestre existence : J’ai rendez vous avec un célèbre producteur et je me prépare tranquillement. Inutile de dire que j’attends avec impatience que Tara soit portée au cinéma et que ce rendez vous est super super super important d’autant que ledit producteur n’est ? Paris que pour quelques jours et que ses rendez vous sont minutés genre demi-seconde par demi-seconde. Donc, me voil? prête ? prendre une douche. Je vais dans la salle de bain et j’allume la lumière. Enfin plus précisément, je pousse l’interrupteur, parce que la lumière, elle, est visiblement en balade ailleurs. Klik, klik, pas de Fiat Lux. Je ronchonne un peu, mais pas grave, je vais dans l’autre salle de bain. J’ouvre le robinet afin de me placer avec délice sous la douche, et…pousse un hurlement. L’eau était sensée être chaude, mais je n’ai pas remarqué un petit papillon sur la porte précisant que suite ? une panne de chaudière, il n’y aura pas d’eau chaude de Huit heures ? midi. La peau hérissée, ressemblant fortement ? un Schtroumf, un quasi-stalactite au bout du nez, je m’obstine et me lave ? l’eau froide. Soyons positive, du coup je ne me prélasse pas une heure dans la salle de bain et je suis prête nettement plus rapidement. Je m’habille, mais ne me maquille pas, car j’ai décidé de séduire ledit producteur par de glorieuses boucles blondes et hop, direction le coiffeur, donc maquillage après. Comme je n’ai pas l’habitude de marcher avec des talons aussi hauts, le trajet qui me prend habituellement cinq minutes m’en prend vingt. J’arrive et l? , consternation. En général, en semaine, il y a peu de monde. Ce jour l? , paf ! un demi-million de nana a éprouvé l’envie soudaine et irrésistible de se faire coiffer. Du coup, l’heure que j’avais gagné avec la douche froide s’est évaporée comme une boule de neige en enfer et moi qui suis calme et paisible ait commencé ? envisager sérieusement de me ronger les ongles. Sam, mon adorable coiffeuse finit par s’occuper de moi et le taxi vient me chercher. Et l? , devinez quoi ? Manifestation. Normalement, les manifestations c’est l’après midi, ben non, celle-l? , elle commence pour le déjeuner. J’arrive pas ? y croire. Farid, mon taxi qui est un génie de la route parvient ? contourner l’obstacle et me voil? arrivée ? mon but.
Visiblement le producteur a du être victime du même ange/diable/esprit/oujenesaisquoi pervers que moi, car il a une demi-heure de retard.
Bon, tout va bien, je ne suis pas la seule victime ! Ouf !

Maaaa vie