Blog et news de Sophie Audouin

10 mars 2005

Grèves

On dit que la seule chose qui sépare la civilisation de la barbarie, c’est quarante huit heures et deux repas chauds. J’ai trouvé autre chose. Les grèves. Je rentre ? l’instant et tente de me remettre de la vision cataclysmique limite apocalypse d’une meute d’automobilistes en colère prêts ? immoler leur voisin/prédécesseur par le feu ou toutes autres armes contondantes et tonnantes pour grignoter un demi-centimètre.
J’ai voulu traverser l’avenue Charles de Gaulles, avenue principale menant de la Défense ? l’Etoile. Le feu était rouge. Les voitures étaient agglutinées, par choc contre par choc et lorsque j’ai voulu avancer, un gros monsieur très furieux (peut être en plein régime, qui sait, ça a peut être aggravé les choses) m’a hurlé dessus. En fait, comme il était ? l’intérieur de sa voiture, je ne sais pas ce qu’il disait, mais ça devait être gratiné ? voir l’expression crispée de sa compagne.
Très poliment (je reste polie jusqu’au moment où je sors le bazooka, après ce sont les autres qui sont très très polis) je lui ai montré le feu tout ? fait, absolument et totalement rouge. Il a fait alors toute une série de geste, genre mime Marceau, que, n’étant pas Champollion je n’ai pas décrypté, et, ignorant ses gesticulations, je suis passée, hiératique, telle la Reine de Saba…en moins foncée (quoique…grâce ? Tignes, je suis encore bronzée !).
La rue d’après, instruite par l’expérience, je me suis postée près d’un malheureux agent, couvé par le regard noir des automobilistes haineux (si des regards pouvaient tuer, le pauvre homme se serait vite retrouvé sur une table d’autopsie, observé par des médecins se grattant l’occiput en se demandant ce que c’étaient que ces trous dans son corps), et j’ai traversé sous sa bienveillante quoique légèrement stressée, protection.
A partir de l? , la progression a été plus facile, et je me suis un peu sentie dans la peau de l’explorateur qui vient de justesse d’échapper ? une tribu de cannibales pressés de l’inviter ? dîner.
On dit également que l’homme est un loup pour l’homme. Ben vu tout les crocs que j’ai vu ce matin, je ne mettrais plus jamais cette affirmation en doute !

Maaaa vie
1 commentaire
  1. Miu miu "Les grandes personnes ne sont que des enfants déguisés. ) Vie ta vie , au jour le jour , souri tant que tu le peux soit heureux.

    ptdr ouah pas commodes les grêve pas grave quand je serait grande j’irais dans un pays ou y a personne genre le pol nord,le fin fond de l’australie,ou le sahara c’est bien sa aussi le shara XD

    1er en passant ^_^

Poste un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.