Blog et news de Sophie Audouin

30 novembre 2008

Exercice de style

J’ai eu une passionnante conversation.

– Tu sais pourquoi tu n’arrives pas à vendre autant que Harry Potter ? m’a t on demandé.
Moi
– Euuuh non ?
– Parce que quand les gens ouvrent ton livre, ils pensent tomber sur un truc assez simple et ils tombent sur du James Joyce.
Moi, les yeux écarquillés.
– Euh, oui, je suis super flattée d’être comparée à ce monument de la littérature qu’est James Joyce, m’enfin je ne vois pas bien le rapport.
– Un homme est blessé, il souffre, il va mourir, comment tu décris la scène ?
Moi, en pleine imagination créatrice :
– La douleur était comme un feu blanc dans son esprit. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’on pouvait rester conscient en souffrant autant. Elle le rongeait comme un animal vivant, grignotant ses entrailles, s’enfouissant plus profondément, encore et encore. L’épée s’était taillée un chemin dans son ventre, acier glacé dans le brasier de son sang. Froid, il avait si froid. Et soif aussi, même si l’idée de boire le révulsait. On lui avait dit que lorsqu’on mourait, sa vie défilait devant ses yeux. Quelle vie ? Il était si jeune ! Il n’avait rien vécu. Jamais connu les lèvres douces d’une femme et ses bras accueillants. A peine éprouvé l’amitié virile des autres guerriers mais jamais leur reconnaissance de son fiévreux talent.
Avec son sang, lac vermeil qui s’étendait encore et encore, sa vie le quittait. Bientôt sa nuque blonde ployait en arrière, si lourde, trop lourde et le sommeil s’emparait de lui. Sa dernière vision fut celle d’un noir corbeau qui le guettait, patient, sur une branche dénudée par le froid de l’hiver. Sa dernière pensée fut qu’au moins, en ce jour terrible de bataille, quelqu’un serait content…et terminerait la journée le ventre plein.
– Bien bien, maintenant voici ce qu’un auteur simple aurait écrit : L’homme avait mal. Il était blessé. Il mourut.
Moi, la bouche ouverte de stupéfaction :
– Mais…mais ça ne décrit rien !
– Mais c’est exactement cela. Pourquoi les gens qui ne connaissaient pas Tara Duncan et ont commencé par le tome 6 ont ils écrit sur Fnac et sur Amazon que ton écriture était confuse, et que ton livre était mauvais ? Ni pour la première raison, ni pour la seconde, parce que tu as une belle écriture et que ton livre est bon. Mais ton style est compliqué. Il est impossible de rentrer dans l’histoire sans accomplir un véritable travail intellectuel. Or les gens sont paresseux. Tous ceux qui lisent Tara Duncan sont de plutôt bons élèves, qui aiment lire, et qui plus est, qui aiment lire de gros livres compliqués. Ils sont peut être 100 000 en France et c’est donc le maximum de ce que tu pourras atteindre si tu ne te mets pas plus à la portée des autres. Regarde Stephenie Meyer. Une histoire simple, une fille tombe amoureuse d’un vampire. Objectivement il ne se passe pas des masses de trucs pendant des pages et des pages, mais elle a déjà vendu dix fois plus que toi.
Moi, complétement désespérée :
– Je vais me jeter tout de suite par ta fenêtre, parce que je suis incapable de modifier l’histoire de Tara Duncan.
– Un livre est bon lorsqu’il y a un début, un milieu et une fin, et non pas une succession d’histoires et de missions qui sautent d’action en action, avec trois mille personnages ayant tous des noms impossibles.
Moi, au bord de la depression
– Ah la la, vous les lecteurs, vous êtes terribles !

Depuis, évidemment, je suis terrassée, démoralisée, vaincue. A cause de ma trop grande imagination, je suis un auteur maud…euh…un auteur confidentiel. Parce que, bien évidemment c’est vrai. J’ai relu les Tara et cela me parait clair. C’est compliqué, il y a des centaines de personnages, de lieux, de plantes, d’animaux, de situations. Ce livre ne peut tout simplement pas être lu par tout le monde.

Pourquoi, me direz vous, je vous révèle tout ça, chers fans de Tara ? Qui tels que je vous connais, allez protester vigoureusement en disant que vous aimez Tara Duncan telle qu’elle est, parce que vous êtes de vrais fans et que je vous adore.

Et bien c’est pour vous montrer à quel point il est difficile d’être un auteur. Vous me connaissez toujours joyeuse, pétillante et prête à rire avec vous de tout et de n’importe quoi. Mais, comme tout le monde, j’ai des failles, des moments de doute, de douleur et d’angoisse. C’est ridicule, mais je suis en train de sangloter depuis trois jours, même si, hier, au Salon du livre de Montreuil j’ai passé un excellent moment avec tous les lecteurs venus faire dédicacer leurs livres, si nombreux que j’ai du étendre la dédicace d’une heure supplémentaire. Sangloter pour un livre ! Quelle pathétique réaction, j’ai honte de moi, mais c’est impossible à réprimer.

C’est terrible, parce que vous pensez que vous avez du succès, les gens vous envient parce que vous êtes connue, vous passez à la télé, mais la réalité est tout autre.
Vous n’avez pas le choix.
Ou vous avez du succès, ou vous mourez. D’accord, pas dans le sang avec une épée dans les entrailles, ce qui est un peu excessif, mais du moins, vous mourez parce que les êtres humains sont ainsi faits. Il faut faire toujours mieux, toujours plus.

Car tout se réduit à cela. Plus vous vendez de livres, plus vous êtes connu, plus vous vendez de livres. Un cercle vertueux.

Sauf que je suis tellement habitée par mon monde et mes personnages qu’en dépit du nouveau scénario sur lequel je suis en train de travailler à partir de l’ancien, je me sens…perdue, dépossédée, meurtrie.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire. Arréter d’écrire ?

C’est ma vie, c’est mon sang, c’est ce qui me garde debout, avec l’amour de mon mari et de mes enfants. Mon Dieu, j’en suis incapable !

Allez, je vais cesser de me plaindre, il y a des gens bien plus malheureux que moi, beaucoup de misère, des SDF qui meurent dans le froid et l’indifférence, à côté de cet océan de douleur, je n’ai que de petits problèmes.
Mais ce sont les miens, à moi de trouver comment les régler.

Je vous aime Fans de Tara.

Maaaa vie
604 commentaires
  1. Zily

    Arrete moi ça !!
    Tes tara ses les plus geniaux livre que j’ai jamais connu ! Et c’est justement avec tout ses mots de vocabulaires bizarre que tes livres sont aussi parfait !! Le faite d’apprendre toutes ces choses en même temps que tara est génial !!
    Vraiment ne change pas ton style, il est trèèèèèèèès bien comme ça !!
    Sinon j’arrette de les lire ( même si c’est pas vrai parce que j’y arriverai pas ^^ )

    Gros bisoux touts les taradiccts !!

  2. Mabestcopine , Mèl ou Miouch

    Euhm bizar j’ai été choké moi ac l’histoire de l’homme blessé mais ce qui écrive la mini phrase c’est des fainéant (heum ma lampe clignote c’est la tempête dehors Glurps*pitié pas de coupure d’électricité !)Ou j’en était ? Ah oui ben j’aime bien Stefenie Meyer je trouve la saga Fascination euh fascinante (Arfff) Mais c’est tout a fait autre chose que Tara je peux pas comparé Mais j’adore tellement Tara et je trouve ça franchement bien écrit que du coup les livres autour font pâle fig…. euh couverture ^^ !
    Bon HACA les Taradicts !!

  3. Naëssa      (TaraForever, TaraF', Tiafo, Chlora..=)

    cOucOu =)

    Cet article m’a euh…dérouté … en fait moi je connais Tara depuis on va dire à peu près un mois (et oui j’avoue!) et pour l’instant je n’ai lu que les 3 premiers tomes (oui, je suis impardonable!) mais bon comme ont dit toujours mieux vaut tard que jamais non ? (et je compte bien lire tOus les tomes) Mais une chose est sure c’est qu’il ne faut rien changer! c’est vrai qu’il y a des noms compliqués, pleins d’actions et qu’il faut bien suivre, mais c’est ce qui fait tout le charme de la serie après tout!! Et moi je pense qu’un auteur ne doit pas forcément écrire en prose et en vers, il ne doit pas y avoir de règles d’ailleurs ! pour moi auteur doit juste toucher le lecteur !! et toi Sophie c’est ce que tu fais ! réussir à faire vivre le lecteur, pleurer, ressentir, … des émotions quoi !! Alors voilà VIvE Tara Duncan qui vient de ton imagination, et qui est tellement reelle…et puis vive le fantastique et l’imaginaire !! (je suis une vrai fan de fantastique, d’ailleurs j’ai commencée par être fan d’harry potter, je le suis toujours je pense, mais après tout l’un n’empêche pas l’autre, non ? ce sont 2 mondes complètement différents qui font rêver tous les deux! et puis Ah j’ai cessé de croire que le talent ne venait que des autres pays !! non non, nous aussi en france il y a d’incroyable talent aussi (n’est-ce pas sophie ?))
    GrOs BisOux. TaraForever.

  4. Fan2Tara.

    Mais c’est impossible de changer le style de ce livre. Il est génial. Attendez je ne lis JAMAIS et ce livre est tellement passionnant que je le lis. Et cette histoire de bons élèves c’est complètement stupide car moi je n’en suis pas une du tout j’ai 14ans et ma moyenne est 9.4 donc bon éleve non pas la. Et si ce livre change, ceux qui était fans de Tara tel qu’il est on vas plus l’aimer et au lieu d’avoir plus d fans vous aurez plus de lecteurs mais perdrez ceux qui adoraient cette série de livre. Et le coup de la série avec pleins de livres et d’aventures aussi c’est n’importe quoi, moi la seule chose que je veux justement c’est qu vous continuiez à écrire ces livres géniaux parce qu sinon je ne sais pas du tout ce que je vais lire car je n’aime pas la plus part des livres et eux sont les seuls que j’aime énormément lire. J’espère que vous allez nous croire nous plutôt que quelqu’un qui ne sais pas ce que les gens normaux penSes.

Poste un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.