Blog et news de Sophie Audouin

19 avril 2009

Et les gagnantes sont…

Ceux d’entre vous qui ont participé au concours de Terrien et au concours de dessin ont beaucoup râlé par mail ces derniers temps (si si !) parce que je n’avais pas mis les vainqueurs.

ben pardon hein, j’étais tellement débordée par les textes et les dessins que je n’arrivais pas à tout lire ! Mais j’y ai passé le week end et ayé, c’est fait !

Alors, la grande gagnante du concours de dessin est Mathilde C. Avec une magnifique pégase brune et verte qui sera sur le site en milieu de semaine. Cela fut vraiment très difficile. J’ai longuement hésité entre quatre dessins : Celui de Virginie D, qui avec une pégase léopard a fait un travail superbe, celui de Justine A, qui m’a fait un très beau collage avec des strass, sur une belle pégase rouge, celui de Manon A, avec une pégase tatouée d’une rose, waaah, splendide et enfin celui de Mathilde qui a finalement emporté la décision. J’ai malheureusement du éliminer les dessins des pégases avec des sabots (m’enfin, vous savez tout de même que les pégases d’AutreMonde n’ont pas de sabots mais des serres !), de robots (je ne crois pas que Galant aimerait une pégase robot loool !) une photo de ronaldino (pas compris pourquoi j’ai reçu ça, mais waaaah, les abdos d’enfer ! bon j’arrête de baver devant mon ordinateur) d’un bébé (très zouli, mais ressemblant peu à un pégase lol !) etc.

Et c’est aussi une damoiselle qui a remporté le concours de terrien, d’une courte tête devant un garçon qui m’a raconté sa première rencontre avec l’élue de son coeur. Ces deux textes ont été mes préférés, mais là aussi, parmi les centaines que j’ai reçu (la vache, ce que vous êtes romantiques ! loooool !) le choix a été difficile. J’ai donc penché vers ce qui, toujours, m’attire le plus, l’humour et c’est donc Marion G qui a gagné. Bravo Marion, c’est vraiment très drôle, j’ai particulièrement apprécié le “85B”. Tout à fait le genre de réponse que j’aurais pu faire…niarf ! D’ailleurs, j’ai décidé de te mettre à l’honneur sur mon blog…taaaa daaaam, damoiselles, damoiseaux, dames et seigneurs, j’ai le plaisir de vous présenter : La Rencontre (je précise que les noms des personnes ont été changées par l’auteur, afin de respecter son anonymat sur Internet)

La Rencontre

Dring !
La sonnerie de début de cours vient de retentir. C’est la rentrée. Dans quelques instants, ils vont annoncer les classes et les noms qui y appartiennent. Nous sommes le jeudi 4 septembre, jour de rentrée des 3ème. Je m’appelle Anna Grimmy… et je stresse à mort !!!! Notre groupe s’appelle les decem car nous sommes dix et nous faisons tous du latin et devinez comment on dit dix en latin ? Voilà. Le problème c’est que nous « ressentons une forte répulsion envers la langue latine » comme dirai la prof. Donc c’est un peu une blague entre nous. Bref, ça fait deux ans qu’on est toutes dans le même classe. Le fait d’être séparées nous angoisse plus que tout.
– Votre attention s’il vous plaît, la répartition des classes va bientôt commencer… 3ème A : Romain Birman… … … Camille Graisillé…
Aïe ! Ma meilleure amie vient d’être appelée. J’ai encore une petite chance d’être avec elle.
– …Alexia Juliot…
M… ! Double M… ! Je ne serai pas avec Camille, et en plus Alexia vient d’être appelée. Les noms de 3ème A se succèdent et ceux de notre groupe aussi. Au final, elles sont 5 dans cette classe. Nous sommes encore 5 à attendre.
– Allez rejoindre votre professeur principal.
Un homme vient les chercher. Aïe ! Le prof de français le plus beau du collège !
– 3ème B : … … … Anna Grimmy…
Flûte. Je suis pour le moment la seule des decem en 3B. L’appel continue. La classe des 3ème B est maintenant au complet.
– Allez rejoindre Mr Pfeffer, votre professeur principal, nous dit-on.
Notre prof principal est un homme à l’allure sévère. On dirait un pingouin en costard cravate. Nous le suivons en slalomant entre les élèves et les profs qui accourent vers leurs nouveaux élèves.
Cinq en 3A, cinq en 3B ce n’est pas mal, mais je suis toute chamboulée. D’accord je me retrouve avec les 4 amies restantes mais ma meilleure amie est dans l’autre classe ! Mon sentiment n’est rien à côté de ce qui va arriver :
En rentrant dans la salle, je suis tellement bouleversée, que je n’ai pas pris le temps d’observer les autres personnes de la classe. A vrai dire, je n’avais pas vraiment écouté l’appel. Je ne connaissais donc ni le nom ni le visage de la plupart de mes camarades. Puis je le vis.

Il était grand, brun avec des yeux couleur océan.

J’étais perdue dans ses yeux depuis longtemps déjà lorsque mon nom me tira de l’extase où j’étais plongée.
– Anna Grimmy ? Elle est absente ?
– Non monsieur, je suis là.
– Ça commence bien.
Je n’écoutais qu’à moitié, envoûtée par ce garçon.
– Latin ?
– Oui.
– Espagnol LV1 ?
– Oui.
– Date de naissance ?
– 17 avril 1995.
Je répondais à l’interrogatoire sans me préoccuper des questions, ni des réponses que je donnais.
– Tour de poitrine ?
– 85B.

Quoi ? Est ce que j’ai VRAIMENT répondu à cette question ?
– Mademoiselle, nous ne sommes pas chez le médecin ! Si vous passiez moins de temps à rêver et plus de temps à écouter, vous auriez remarqué que je ne posais ces questions indiscrètes à personne.
Toute la classe hurla de rire, y compris le garçon dont j’ignorais le nom.
Touchée…
Coulée…

Je me recroquevillai sur ma chaise et tentai de me faire oublier. Ce fût très difficile car tous les gens de ma classe me regardaient et je m’appliquais à ne croiser aucun regard. J’étais MORTE DE HONTE. MRD. Si seulement je n’avais pas sombré dans ses yeux, je ne serai pas passée pour une cloche. En parlant de cloche ; celle annonçant le début de la récré viens de sonner. J’avais au moins appris quelque chose durant le reste de ce foutu appel : il s’appelle Nicolas Barlinni.

– TU AS FAIS QUOI ? m’ont demandé la partie des decem de 3A en pouffant.
– Le prof faisait l’appel et il m’a grillée en train de rêver. Il m’a posé des questions pour voir si je réagissais, dont ma taille de soutif. J’étais tellement distraite que je lui ai répondu, répétai-je avant d’éclater de rire. C’est fou comme c’est rassurant d’avoir des amies qui ne se moquent pas de toi.
Le reste de la journée se déroula normalement à part que j’eus droit à de nombreux sarcasmes et moqueries.

Driiiiinngg !
Ouf.
Sauvée par le gong. Je fis rapidement la bise à mes amies avant de m’engager sur le chemin qui me ramènerait chez moi.
– Anna ! cria une voix inconnue.
– Quoi ? fit-je sans me retourner.
– Sympa ton petit 85B.
Elégant.
Très élégant.
Celui qui a prononcé cette phrase est un homme mort. MRD. Que faire, que faire… Je suis paralysée. Une réponse qui tue, une réponse qui tue… Vite !!
Ooops. Je viens de me retourner : Nicolas.
– Quoi ? finis-je par répéter bêtement.
Aïe ! Ratée, la réponse qui tue.
– Tu veux prendre quelque chose au café du coin ?
J’hésite. Me ridiculiser ? Ou tenter le tout pour le tout ?
Mon instinct me soufflait de partir en courant mais j’en décidais autrement.
– T’es sûr ?
– Certain. Je veux juste te connaître.
– Bon, ça marche.

Nous nous engageons dans la rue principale de St Vivien, mon village, en silence.
– Tu es nouveau ? finis-je par demander.
– Non. Je suis de Haye.
Notre collège recense essentiellement les élèves de 3 villages : St Vivien, Haye-les-Roses et Beaubourg (pour les nuls en géo, ça se trouve dans le Var).
– Je ne t’avais jamais vu avant.
– Le collège ne tourne pas forcément autour de ta classe des années passées, Miss. Je suis avec les mêmes élèves depuis 2 ans.
Oh ! Comment je peux me fourrer dans un pétrin pareil. C’est pas possible ! Lorsqu’un beau garçon vous parle, les réponses de la mort qui tue vous viennent toujours après ! Le monde est trop injuste.
– Oh c’est bon…

Magnifique, vraiment.
Bravo.

Nous arrivons enfin sur la place, devant le Café de la Place (très inventifs les proprios). Nous nous installons en terrasse. Un serveur nous demande ce que nous voulons boire :
– Un café au lait, s’il vous plaît.
Ah !!! Un adepte de café… Je ne suis donc pas la seule… J’adooore ça, toutes mes copines pensent que je suis folle. C’est génial!!… J’opte quand même pour un jus de fruit, histoire de faire genre…
Genre de quoi vous me direz ? Je sais pas. Mais bon on n’a jamais l’esprit clair lorsque on est en face d’un beau garçon :
– Jus de fruit s’il vous plaît.
– Alors sinon, mis a part ton tour de poitrine? Tu n’es pas trop déçue de ta classe ?
– Ben… en fait, nous les decem, on est dix et la répartition des classes fait que nous sommes 5 en 3A et 5 en 3B.
– Ah, je vois.
– Et toi ?
– Non, vu que tu es dans ma classe ça va.

OK. Il a au moins le mérite d’être direct. Nous buvons en silence. Je regarde son café avec envie.

– Tu en veux ?
J’hésite à répondre.
– Mais si, ça ne me dérange pas.
– Rien qu’une gorgée alors.
Quand nous avons fini le serveur nous donne l’addition.
– Non laisse, c’est pour moi, m’offre-t-il.
– Bah merci…
– Non… T’en fais pas ça me fait plaisir.
Tout lui fait plaisir à ce mec là ou quoi ?
Nous sommes à l’arrêt de son bus.
– C’était génial ! Tu fais quelque chose samedi ?
Oh mon dieu ! Il m’invite quelque part !
– Un ciné ? Ça te dit ? propose-t-il.
– Ouais super !

Le samedi se déroule divinement bien. A partir de ce moment là, vivons de vrais moments de complicité : Nous caricaturons les profs, nous nous revoyons souvent en dehors des cours, surtout au café. Il suffisait que j’accroche son regard en cours pour qu’il me réponde par un clin d’œil et n’arrête pas de me couler des regards si tendres et si… (Oh ça va, je n’ai jamais été gaga devant quelqu’un).
J’étais sous le charme…
C’était trop beau.
Trop beau pour être vrai.

Vendredi 9 décembre.

Il fait un temps de chien. Les radiateurs du collège fonctionnent à plein régime. Dehors, il fait 2°C. Quel temps pour mois de novembre, surtout sur la côte d’azur.
Nous sommes en étude.
Nous nous emm…dons.
Une amie prend une feuille :

– Les filles ! Faîtes le classement des plus beaux garçons.
Enfantin.
Mais nous acceptons quand même, histoire de nous tirer de l’ennui mortel que produit les heures d’étude pendant lesquelles on n’a ni le droit de parler, ni celui de… En fait, on ne peut rien faire, sauf nos devoirs. Sauf que lorsqu’on approche de la période de Noël… et ben on en a plus. Les profs aussi s’emballent alors on en a plus du tout !
Bref :
La majorité élit Jérémy (quelqu’un qui pourrait rivaliser avec Nicolas au niveau du physique)
Je contemple le résultat final :

Jérémy
Thomas
Nicolas.

Bon ce n’est pas si mal, je ne suis pas entièrement d’accord mais bon. Ma mission maintenant : Passer le mot à ma voisine (enfin pas si voisine que ça parce qu’elle est à deux tables en diagonale devant moi)

Délicat.

Très délicat.

Je balance discrètement le mot. Malheureusement, la CPE (conseillère principale d’éducation ou bien encore cruelle pionne emm….dante) a la vision d’un faucon. Au moindre mouvement, t’es grillé. Pas de chance, c’est son jour de surveillance. C’est une femme du genre Ombrage dans Harry Potter (En fait, c’est pas du genre,… c’est carrément ça !!!) Elle cherche une raison pour te punir même si t’as rien fait du tout.
– GRIMMY !!!
– Oui madame.
– VENEZ ICI AVEC CE QUE VOUS AVEZ LANCÉ !!!
– Mais…
– 1 heure de colle (je vous l’avais dit : Ombrage)
– Mais…
– 1 heure et demie.
– Madame…
– 2 heures
Je soupire.
– 2 heures et demie.
Je prends mes affaires et lui apportes le mot. Elle le lit à voix haute : les trois gars les plus beauxde la classe : Jérémy, Thomas et Nicolas.
– Vous viendrez mercredi après-midi en colle pour 3 heures.
Génial. Ma mère va me tuer, je me suis fait coller 1 fois et ça a été une scène de ménage à la maison.
Mais non madame, je n’envoyais pas de mot ! Vous devriez changer de lunettes, m’dame ! Je mourrai d’envie de lui balancer un truc dans le genre dans la figure… Mais évidemment je ne le fais pas. Oh la la ! Quelle galère je vais me faire dé-chi-rer !!!
Mais ces heures de colles sont de minuscules détails, hein ? Parce que ça deviendra bien pire car ce petit mot va prendre des proportions…

Titanesques.

A la sortie des cours, je rejoins Nicolas pour prendre un café au Café de la Place, comme nous le faisions tous les soirs depuis notre rencontre. Tellement régulièrement que le serveur a fini par ne plus nous faire payer. Je pense qu’il avait surprit notre petit jeu café-jus de fruit
– J’ai entendu pour les 3 heures de colles.
– Ouais ma mère va me tuer.
– Ne t’en fait pas. Tu as déjà été déléguée ?
– Non, jamais de la vie.
– Et bien ma vieille, c’est soit tes 3 heures, soit t’es déléguée.
– Comment ça ?
– Mercredi de 13h30 à 16h30, il y a une réunion de délégués, la première. Les gens de notre classe voudront sûrement voter pour toi, si c’est pour te sauver des griffes de la vieille Armande (eh oui Armande Barnoux, c’est la CPE).
– Quand… ?
– Lundi de 8h à 9h.
– Je…
Nous arrivons au café. Je commande un jus de fruit et lui un café. Par habitude, nous échangeons tasse et verre.
– Tu penses que ça va marcher ?
– Oui, j’en parlerai à mon père qui est un ami de la principale. Il n’aime vraiment pas les méthodes de Barnoux. Ne te fais plus de soucis pour ça.
Je reste sceptique :
– Ouais…
Les boissons achevées, nous nous quittons en silence. Bien évidemment, il est hors de question que je touche un mot à ma mère de ce qui venait de se passer (je vis seule avec Maman, mon père est parti quand j’avais 2 ans).
Je passe le palier.
– M’man, je suis là !

Ben vous vous demandez sûrement quand est ce que ce sera le pire que je vous avais promis et blablabla et si ça va se décoincer entre Nico et moi et gnagnagna…

Sachez que tout vient en son temps.

Donc je disais…

Le lundi matin, tout le monde était au courant pour le vote des délégués et … pour le n°1 des 3 plus beaux gars aussi.
– Eh Grimmy, ça marche entre toi et Jérémy…
– Eh Anna…
Bon le plan de Nico a marché, je suis déléguée, j’irai à la réunion et ma colle est annulée. Et je soupçonne la principale d’y être pour quelque chose. En revanche, à la fin de la matinée, je reçois un petit mot :

Veux tu sortir avec moi ?
Jérémy

Coup de massue. D’accord ce mec est mignon et tout mais est-ce qu’il a cru que parce qu’il était 1er de la liste J’ai juste passé ce mot a une fille de ma classe

C’est incroyable comment ils pigent rien à rien ces mecs.
Je me prépare à lui dire qu’il y a un malentendu lorsqu’une amie me dit :
– Dis lui oui, il ne demande pas à tout le monde.
– Allez tu serais bête de refuser…
J’ai accepté….. Au grand péril de mon amitié avec Nicolas.

ERREUR !!!

GROSSIERE ERREUR !!!

NE JAMAIS SORTIR AVEC UN GARCON QUE L’ON AIME PAS !!!

Cela peut avoir des conséquences désastreuses.
D’abord, Jérémy c’est un allumeur et c’est aussi la première fois qu’il fois qu’il sort avec une fille : il a autant d’expérience qu’un nouveau-né. Ensuite bah voilà : je ne l’aime pas. Pas du tout mon genre.
A la sortie, je m’avance vers Nicolas :
– Désolé je peux pas aller au café, j’ai rendez-vous chez l’orthodontiste, me dit-il.
Et il se sauve en courant. C’est quoi ce mensonge ? Il n’a pas besoin d’appareil dentaire, il a de magnifiques dents blanches et parfaitement alignées… Ouais, il y a des problèmes dans l’air ou je ne m’appelle pas Anna.
Je rentre le cœur lourd.
– Voila Jérémy ! me prévient une amie le lendemain matin.
Oh là, il arrive, il s’avance…
– Anna ?
Il s’approche et soudain je me dis que si il veut sortir avec moi, il veut aussi m’embrasser SUR LA BOUCHE. Bon je prends sur moi. J’ai lu que c’était super.
Lui, apparemment, n’est pas du même avis, il préfère me faire juste un petit bisou de rien du tout.
Mes lèvres rencontrent les siennes. Sauf que c’est seulement à moitié.

M… ! J’ai visé à côté.

Rouge de honte, je me précipite aux toilettes.

Nicolas, témoin de la scène part (où ? vous voulez le savoir hein ? Eh ben je vais vous le dire : ailleurs. Voilà).
Beurk ! J’ai envie de vomir : c’était horrible ! Ne plus jamais croire ces foutus magazines pour ados.
Pendant l’heure d’étude (surveillée pas Barnoux, qui observe les élèves comme un aigle surveille une proie en espérant la moindre faille dans leur comportement. Hum ? Elle en aurait pas après moi elle ?), je prépare deux mots : l’un destiné à Jérémy, l’autre à Nicolas.
Sur celui de Jérémy j’écris :
Jérémy, désolée. Je ne peux pas continuer à sortir avec toi. Je ne peux pas. Je suis vraiment désolée.

Je le roule en boule et le lance à Jérémy, à l’autre bout de la salle. Pas voyant… du tout. Mais je m’en contrefiche. Tout ce que je veux c’est larguer cet horrible Jérémy et retrouver mon Nicolas.

– GRIMMY ! 1h. ET VOUS NE M’ECHAPPEREZ PAS CETTE FOIS. A CE SOIR !

Jérémy a lu le message. 10 secondes plus tard, montre en main, je reçois une réponse :
Anna, je te comprends. Je ne t’en veux pas mais je suis déçu. Jérémy
Ne vous apitoyez pas sur son sort, il retrouvera Julie (une petite garce) à la récré.

Sur celui de Nicolas je mets :

Nico, Je t’aime. Je t’aime depuis que je t’ai vu. Je ne veux pas te perdre. Pardonne-moi, j’ai été idiote.

Rendez-vous au Café de la Place, si tu veux encore de moi, à 17h30 (je suis collée).

Anna

La récré sonne. Je vais déposer la « lettre » dans son casier. Et me prépare psychologiquement à ma colle.

17h15. Ouf ! Après une heure d’ennui à faire des lignes sous la surveillance d’Ombrage (non non, je n’ai pas de cicatrices sur la main, je n’ai pas écrit avec mon propre sang), je cours aux toilettes m’arranger un peu (ben oui, vous n’avez jamais apporté de brosse ou de maquillage au collège ?).

Et file vers le café.
Il est là.
Je m’assois en face de lui.
Le serveur arrive :
– Un jus de fruit, commandai-je.
– Moi aussi.
Ben voyons, il doit vraiment être fâché pour ne pas prendre de café.
– Tu sais, je ne… dit-je.
– Non, c’est moi. Je suis désolé. Je crois que…

Et il posa ses lèvres sur les miennes.

Je ne sais pas combien de temps s’écoula pendant ce merveilleux baiser, ni comment il m’avait pardonnée. Je n’avais pas besoin de le savoir et d’ailleurs. En fait, il ne devait aucunement me le dire sinon je le tuais.
Nous n’avions même pas besoin de nous parler pour nous comprendre.
C’était inutile.
Nous étions faits l’un pour l’autre, nous le savions.
Le serveur aussi, car lorsque notre commande arriva…

Il posa deux tasses de café sur la table.

Rhhhhoooo, il est trop mignon ce texte, bravo Marion, je pense que tous les coeurs des taraddicts romantiques vont battre pour cette jolie histoire.

HACA fans de Tara !

Maaaa vie
3159 commentaires
  1. Morgana, la seule , l'unique qui va devenir reine des océans!!!!(Vive la petite sirène 2!=D)

    *LA prend dans es bras pour luii faire un gros calin de sa maman*

    “de sa maman” = de la mort qui tue à ma façon!xD

    *sort*

  2. Azram le démon!/Magister, 4 ans sur le blog

    bon allez c’est partit!!!! *arrête sa musique et s’arme de son logiciel*

  3. Morgana, la seule , l'unique qui va devenir reine des océans!!!!(Vive la petite sirène 2!=D)

    Mort de rire!! JE suis en train d’écouter “L’amour brille sous les étoiles” En thaïlandais!xD

    C’est trop mort de rire!^^

    http://www.youtube.com/watch?v=9d9I9wqnFhg&NR=1

    Les voix sont trop bizarre!^^ Celle de Nala ne le fait pas du tout je trouve!^^

  4. Morgana, la seule , l'unique qui va devenir reine des océans!!!!(Vive la petite sirène 2!=D)

    Ba oui, c’est un de mes surnoms!^^
    Tu n’es pas la première à m’appeler comme ça tu sait,!

    Un moment j’étais la Morganounette chérie de tout le monde dans un autre endroit, mais maintenant je peux l’être ici!xD

    *sort*

  5. Garance, l'elfe violette au sourire ravageur ??

    reuh tout le monde!!

    vous n’allez bien??

    morgana, tu pourras me donner ton msn??

  6. Morgana, la seule , l'unique qui va devenir reine des océans!!!!(Vive la petite sirène 2!=D)

    Mais vous pouvez m’appeler comme vous le voulez!! Enfin, faut pas trop abuser non plus quand même!xD

    Mais bien sur garance:

    mangamorgana@hotmail.fr

  7. Garance, l'elfe violette au sourire ravageur ??

    sinon, quoi de neuf docteur?? ou plutot: quoi de neuf tout le monde??

  8. Garance, l'elfe violette au sourire ravageur ??

    oh, alors il faudra que j’aille le voir!!(en espagnol bien sur)

  9. Garance, l'elfe violette au sourire ravageur ??

    zut, raté
    bravo ma magistinette, c’est toi qui l’a eu
    *dance?*

  10. Azram le démon!/Magister, 4 ans sur le blog

    Oo oula c’est pas terible pour mettre du chant mais ouah!! l’effet que j’ai fait xD

  11. Morgana, la seule , l'unique qui va devenir reine des océans!!!!(Vive la petite sirène 2!=D)

    Oui…^^

    ça me fait penser au film Cou de Foudre à NottingHill avec Hughes Grant, quand il rencontre une fille qui ne mange que les légumes qui sont tombées de l’arbre…..et que les carottes qui sont dans le plats ont subit un génocide parce qu’on les a arracher contre leur volonté…..et il dit :” Pauvre Carottes*
    MDR

    Mort de rire cette scène!^^

  12. Magistinette, la majestueuse fille de Mag' & Lisbeth, mi humaine/mi dragonne, belle fille de Art',  demi soeurette de Az, nièce de Capu & Sandor, cousine de Liiloo =D

    EXACT
    Mais si elle le poste pendant que je mange, c’est mort ! xD
    J’aimerais trop etre première un jour lol
    J’ai jamais été !
    Mon recort c’est 4eme je croit ^^

  13. Morgana, la seule , l'unique qui va devenir reine des océans!!!!(Vive la petite sirène 2!=D)

    PAreil, ou 3°, je sais plus!^^

    Mais c’est sur 1° ce serait le rêve!^^

    On va se battre à mort pour l’avoir!xD

  14. Azram le démon!/Magister, 4 ans sur le blog

    bah Justine, tu peux battre ton record!!!! il y a un nouveau post, tu peux être dans le top 10!!!

  15. Dauphy / Steeven (Dauphy média-Production: paparazzi officiel des taraddicts ^_^) QUI VEUT DU TZINPAF ? Bienvenue dans la taverne "Au Pochtron Bien Heureux"

    ————————————————————————————————————————————————————————————–
    un nouveau poste à été posté

Poste un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.