Blog et news de Sophie Audouin

20 janvier 2005

le grand amuuuuuuurr suite de la suite

Ah, fit il un peu ennuyé, en fait je voulais vous faire la surprise.
Alors l , c’était carrément raté. Je n’ai donc rien dit, mais un léger soupir indigné de ma part a laissé entendre ce que je pensais de l’indiscrétion de la fausse baronne.
– je pensais vous apporter quelques croissants pour le petit déjeuner, a t il enchainé, le bougre.
je dis le bougre, parce que c’était gonflé tout de même de proposer d’entrée de jeu un truc comme ça une fille.
J’ai rigolé
– Vous avez raison, c’est pus original que de m’inviter diner, ais je lancé, mutine.
– Hrrrmmm, as t il fait, encore plus géné, en fait je comptais vous inviter diner aussi.
Bon, d’accord les filles, les comme celui l , faut pas les lacher hein !
– Avec plaisir, ais je susurrée de ma plus belle voix Greta Garboienne (traduction en moderne, de ma plus belle voix madonnienne), je vous indique mon adresse.
Dès qu’il a eut raccroché j’ai foncé ventre terre prendre une douche, me laver les cheveux (le casque, c’est un horreur pour les cheveux), demandé aux domestiques de préparer le petit déjeuner dehors (et je veux pas entendre de reflexions désobligeantes sur les domestiques, merci beaucoup) dans notre jardin. J’habitais derrière Roland Garros l’époque, où ma mère et mon beau-père avaient leur maison (on dit hotel particulier Paris, mais je trouve que ça fait snob, alors disons maison, hein) et nous disposions d’un ravissant jardin.
Philippe ne savait pas où j’habitais (euuuh, la salopette jaune caca d’oie et le scooter vingt ans lui avaient fait penser que j’habitais un studio). Aussi fut il un peu surpris en arrivant devant chez moi, en costume cravate, super élégant (il avait un rendez vous de travail)  avec des croissants de chez Lenôtre (j’vous l’dis, une merveille ce garçon) et un bouquet de roses roses (pour les qui savent pas, ça veut dire amitié, les roses rouges, c’est pour l’ammuuuurrr !). Je me suis extasiée devant les roses, ait gloussé de délice devant les croissants et nous nous sommes installés devant le petit déjeuner.
A l’époque, Philippe était l’opposé de ce que j’étais. J’étais aussi exhubérante (bon, admettons, fatiguante) et papillon, qu’il était calme et pondéré (maman disait “coincé”, les débuts entre les deux furent difficiles, c’est rien d’le dire).
Nous avons discuté toute la matinée.
Il a raté deux rendez vous, n’osant pas m’avouer qu’il devait partir. J’ai trouvé ça super mignon quand son associé, Pierre, me l’a avoué bien des mois plus tard.
Je découvris que Philippe était sorti d’HEC avec les meilleures notes, et venait d’une famille très modeste. J’vous dis, l’opposé de moi. Il était prodigieusement intelligent (il l’est toujours !) incroyablement cultivé et surtout, super bosseur (le fait qu’il rate ses rendez vous pour moi était l’hommage suprème de son attirance !). Au bout de quatre heures, il a fini par balbutier qu’il devait partir et nous nous sommes quittés regret.
Ah, je vous vois venir les filles, “quoi, pas le plus petit bisou ? Pas la plus petite déclaration ?” patience, les filles patience.
Nous avons convenu de nous retrouver le soir même et il devait m’emmener diner dans un restaurant super romantique qui existe toujours, l’Orangerie, près des Tuileries Paris. J’avais un rendez vous avec une copine pour diner le soir même, et je l’ai décommandé fissa fissa (ho, hé, que celle qui n’a jamais fait ça me jette la première pierre, hein ! En plus je lui ai pas menti, je lui ai dit que je dinais avec un garçon. Je crois qu’elle m’en veut encore. Pfff, j’aurais du mentir !).
En fait je n’avais jamais rencontré de garçon comme lui. D’abord il était plus âgé que moi (il avait 25 ans et moi vingt), mais bon, j’avais aussi plein de copains plus agés. Mais ce qui les différenciaient eux et lui, c’est que lui avait du en baver et que ses parents avaient du se saigner aux quatre veines pour lui payer ses études. Mes copains moi se baladaient en weston, avaient des montres Hermès et comme moi, aucune idée de la valeur de l’argent. Pire, ils n’avaient que peu de considération pour le genre humain en général, part pour une relation superficielle du type “on s’appelle et on se fait une bouffe” ou “vient, on chez moi la campagne, on va se marrer” et on passait le week end glander en débinant tout le monde. Je sais que cela parait caricatural, mais c’est tout fait ce qui se passait. Et moi, dans tout ça ? Ben j’étais une pétasse (j’entends déj les  rooohhhhh, surpris des filles !) Et oui ! Je ne savais pas parler sans faire saigner…les autres bien sûr. Je ne pensais qu’ moi, le reste du monde n’était l que pour mon plaisir et j’avais peu de tendresse pour ma famille. Aussi, philippe fut un sacré electro choc. Il a vu sous ma carapace que je n’étais pas perdue et qu’il pouvait devenir mon prince charmant et me sauver (c’que c’est bo tout de même. En fait, il le dit maintenant, mais l’époque il n’en avait aucune idée, sinon, son cheval blanc et lui seraient partis au galop devant l’importance de la tache !)
Je le faisais rire. Même si mon humour était méchant, il n’avait pas l’habitude qu’une fille le fasse rire, c’était plutôt le rôle de ses copains HEC. Et puis j’étais un animal très bizarre ses yeux. Comme il l’était aux nôtres. Et quand je parle des nôtres, je parle des miens et de ceux de ma mère.
Donc, petit apparté propos de ma mère.
Pour bien comprendre ce que je suis, il faut comprendre ma mère. Ce qui me fait dire en second apparté que les proverbes sont tous vrais. Un mensonge en entraine un autre, vrai, la pomme ne tombe jamais loin du pommier, vrai, l’habit ne fait pas le moine, super vrai, tout ce qui brille n’est pas or, super vrai. Maman est une femme incroyable, drôle chaleureuse (maintenant du moins, elle a évolué au début c’était pas ça) et brillante, après avoir été une femme drôle froide et brillante…et assez distante. D’où l’histoire de la pomme et du pommier. J’ai récupéré un sur trois. Je suis drôle.
Elle n’aimait pas et n’aime toujours pas les enfants, partant du principe qu’ils ne sont intéressants qu’ partir du moment où elle peut discuter avec eux…et avoir une autre réponse que “bleuhebllueeh”.
Ma soeur et moi avons été élevées par des nurses, car ma mère était rarement présente. En échange de ce manque, je ne dirais pas d’amour, mais plutôt d’intérêt, elle nous a parfaitement retransmis son immense culture, son amour des livres, et comment nous tenir parfaitement, “que ce soit avec des rois ou avec des gueux” comme elle disait.
En fait j’ai commencé m’entendre parfaitement avec elle le jour où j’ai quitté la maison, alors que j’avais une vingtaine d’année (aha hah, se disent les plus malignes, mais si sophie avait vingt ans lorsqu’elle a rencontré philippe, cela veut dire que…ben vous verrez bien, hein !)
Houch, je viens de passer une heure écrire, ça, alors la suite demain, je dois retourner au turbin (et ça rime en plus, c’que chuis bonne !)

Maaaa vie
1736 commentaires
  1. Fira,Fifi, Fiw', ou Rily / Taraddict ♥.♥ / Harry Powaa ♥.♥ / Chocoladdict ♥.♥

    Bonzouuur les z’ens!!
    Comme c’est étrange, je crois que je suis encore toute seule, pour pas changer.
    Super =_=’

  2. Fira,Fifi, Fiw', ou Rily / Taraddict ♥.♥ / Harry Powaa ♥.♥ / Chocoladdict ♥.♥

    Hé ben ouais, je suis encore toute seule…
    Bon, je vais en profiter pour faire le tri dans mes photos de New York…

  3. Joox... ♪♫

    Firaaa!
    *Câlin*
    Comment tu vas? Pour les gens, com’ 1711 choupette!

  4. Fira,Fifi, Fiw', ou Rily / Taraddict ♥.♥ / Harry Powaa ♥.♥ / Chocoladdict ♥.♥

    Aaaaaaaaah Joox =D
    *câlin*
    Moi, je suis enrhubée, encore un peu fatiguée, mes pieds sont HS depuis quelques jours, j’ai passé une nuit très agité à cause des images de Paranormal Activity 2 qui surgissaient dans ma pauvre tête et j’ai vidé une boite de mouchoir en une après-midi.
    Mais sinon ça va ^-^
    Et toi?

  5. Joox... ♪♫

    Bon, parfumerie, on va sur le post hobbies? Com’ 1711!

  6. Fira,Fifi, Fiw', ou Rily / Taraddict ♥.♥ / Harry Powaa ♥.♥ / Chocoladdict ♥.♥

    Ah oui, je deviens parano aussi x)
    A chaque fois qu’une porte claque, je fais un bond d’une bonne vingtaine de mètre.
    Ca doit être les répercutions de P.A. 2
    Plus jamaiiiiiiiiiis O_o”

  7. Joox... ♪♫

    Oh! Non mais ça va pas de voir des films comme ça? Faut regarder Dora ma petite parfumerie U.U

  8. Fira,Fifi, Fiw', ou Rily / Taraddict ♥.♥ / Harry Powaa ♥.♥ / Chocoladdict ♥.♥

    Oui, c’est ce que je me suis dit.
    Faut que je regarde Dora.
    Le problème c’est que cette petite débile m’empèche aussi de dormir.
    Allons-y lets go! C’est parti les amis!
    AARRRRRRGGGGGGGGGHHHHHHHHHHH

  9. Evangeline

    Salut tout le monde !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Poste un commentaire