Blog et news de Sophie Audouin

20 janvier 2005

le grand amuuuuuur, suite

Il faisait donc nuit noire, le genre de nuit où les loups garous sortent en quête de chair fraiche, et nous étions comme deux idiots nous dévisager, moi califourchon sur mon scooter et lui devant le pas de sa porte.
Il se pencha sur moi pour m’embrasser (très chastement, hein, on se connaissait depuis quatre heures peine ! du calme les filles !) et paf ! se cogna la tête sur la visière de mon casque. Evidemment, fou rire et son baiser qui dérape franchement, rate ma joue et se pose sur la commissure de ma lèvre.
Mmmmph, assez malin comme approche j’ai trouvé. Moi, mutine, je le salue genre “bye bye super copain” et je file. Enfin…vu la vitesse de mon scooter 49,9, disons que put put put de mon mieux pour m’enfuir rapidement, ce qui, croyez moi, était pas gagné.
Je réintègre la maison de mes parents, qui (nous étions le 9 Août) étaient en vacances je ne sais plus où et hop, dans le dodo.
Le lendemain matin, huit heures de matin, le téléphone sonne.
Maugréant contre l’abruti qui me réveille alors que je me suis couchée deux heures du matin, je décroche. Et l , sur qui je tombe ! Ben non les filles, vous avez tout faux. C’était pas Philippe, mais la fausse baronne !
Sa voix claironnante et snob m’éclate le tympan gauche.
– ALLLOOOOOHHHH ? AAAALLLLLOOOOHHH ? SOPHIIIIE ? TU ES LA ? AAAALLLLOOOHHH ?
J’ai émis un borgogyme qui lui a fait comprendre que je l’écoutais…enfin qu’un individu plus ou moins humain avait décroché.
-AHHH ! ma chérie, enfin ! Alors philippe vient de m’appeler, il est dans ton quartier, complétement par hasard, et il m’a demandé ton numéro de téléphone.
Le message a fini par franchir la ouate cotonneuse de sommeil qui enveloppait douilletement mon cerveau et je suis passée de la position dite “du mollusque avachi” un solide garde vous.
– Quoi ?
– Oui, fit la fausseté, ravie d’avoir attiré mon intérêt. Alors tu dois lui dire que tu as déj fait ton jogging et trois fois le tour du bois.
-….. ?
Elle dut sentir ma grande perplexité (le sport et moi c’était pas trop ça, l’époque, part l’équitation et j’avais pas mes chevaux dans mon salon), car elle a enchainé sans respirer.
– Ouiiiii, il est très sportif ce garçon. Une résistance étonnante. Alors il faut que tu le reçoive limite en jogging.
Je l’ai laissée divaguer un bon moment comme ça, puis j’ai raccroché, arguant que si elle continuait me parler, il allait trouver mon téléphone occupé (et oui les filles, en ces temps reculés et préhistoriques, point de double appel !). Elle a accepté d’assez bonne grâce après m’avoir fait jurer de l’appeler dès que j’aurais discuté avec Philippe.
J’ai raccroché avec un fort sentiment d’irréalité…et suis retournée me coucher, histoire e réfléchir dans mon lit la façon dont j’allais  m’habiller si philippe me contactait.
Alors que j’étais sur le point de me rendormir avec des visions de jupettes voletant devant mes yeux, le téléphone a sonné de nouveau.
Ma chambre était vraiment très grande, mais j’ai du franchir le mur du son pour me saisir du téléphone.
– Allllloooo ? ais je fait de ma voix la plus suave.
Raté, c’était ma mère. Un peu surprise de m’entendre aussi…ben, “moelleuse” au téléphone.
– Euh, sophie ? Tu vas bien ?
– Ah, oui, maman et toi, les vacances, c’est sympa ?
Nous échangeames les derniers potins (ah, si je me souviens, elle était Saint trop) et qui couchait avec qui et qui avait largué qui. Comme d’hab, elle me fit mourir de rire avec ses descriptions au couteau (et, devinez de qui je tiens mon humour !). Bref, j’avais quasiment oublié que Philippe devait m’appeler (en fait, il se demandait si la fausse baronne lui avait donné le bon numéro, vu que c’était la douzième fois qu’il appelait et que c’était encore occupé) et j’ai raccroché.
Le téléphone a resonné, j’ai cru que c’était maman qui avait oublié de me dire quelque chose et comme dans tous les bons vaudevilles, j’ai décroché en disant
– Allez, qui t’as oublié dans ta liste de qui couche avec qui ?
Et l j’ai entendu la belle voix grave de mon futur mari demander, sur un ton vraiment surpris
– Pardon ?
Ouuuppps !
– Oh, c’est vous ? (nous nous sommes vouvoyés assez longtemps en fait, pas loin d’une semaine !). Excusez moi, mais je parlais avec ma mère et elle me racontait les derniers ragots.
Je crois que c’est partir de ce moment que mon mari a commencé se méfier de ma mère. J’aurais jamais du lui dire ça.
– Ah, a t il fait. Excusez moi de vous déranger aussi tôt mais…
– Pas grave l’ais je tout de suite interrompu, la fausse baronne (euuuh, c’est juste pour éviter de lui donner son nom, hein, je ne l’appelais comme ça que dans mon petit cerveau) vient de m’appeler pour me prévenir que vous aviez demandé mon numéro.
Il n’eut pas l’air d’apprécier. Et paf, dans les dents de la vieille cocotte (ok, j’avoue, j’étais rosse en ce temps l !).


Aie, je dois aller bosser, mais promis, je poste la suite cet am. M’en voulez pas ! aie aie, pas taper !

Maaaa vie
136 commentaires
  1. Gwydion

    “de sa main droite redevenue normale, créée une boule rouge. Et la balance sur le roi des démons qui l’esquive, tombe sur la ville en dessous et explose rassant tous sur 100mêtres

  2. Laurie Rori ロリ~Nami ナミ~ SarkLoed Sarukuroedo サルクロエド. Et pis ça suffira comme ça.

    Et 1000000000000…

    *complètement lasse*
    *se mord la lèvre jusqu’au sang*
    *se téléporte piller un bateau marchand à des milliers de kilomètres de là*

  3. Gwydion

    “donne un énorme coup de poing au roi des démons, qui s’écrase sur la ville. Puis fonçe sur le pseudo Arlong.” (je dois lui faire quoi ? –‘)

  4. Laurie Rori ロリ~Nami ナミ~ SarkLoed Sarukuroedo サルクロエド. Et pis ça suffira comme ça.

    Rien du tout.
    Tu me laisse gérer mon business.
    Et surtout, si t’as fini avec ton destin, tu t’occupes pas du mien et tu rentres! J’t’en supplie!

  5. Gwydion

    “lui coupe toutes ses tentacules et lui dit”
    Si tu t’avises de faire ne serait qu’effleurer Laurie,lui faire du mal ouautre. Se que tu ressent là ne sera rien comparé à se que je te ferais !

  6. Gwydion

    “Refonce contre le roi démons revenus…lui tranche l’autre bras. Détruit une autre partie de la ville en dessous”

  7. Gwydion

    “Impose un sceau au roi des démons puis disparait dans un nuage noir”

  8. Coraïa Peter, 15 ans. Tribut féminin du district 4 - La Pêche.

    reuuuh!
    Yerk!
    *se téléporte dans les limbes*
    *fait sortir des piliers du sol pour immobiliser Link*
    *lui injecte un rési..hum,pardon,un peu de drogue de surhomme “allégée” pour augmenter ses capacités au combat*
    Te fais pas tuer….j’ai besoin d’un cobaye >.>
    *prend un massue et assome quelques Holl..hum,démons au passage*
    *fait apparaître une trousse de secours*
    Au cas où,Laurie ^^
    *s’en va*
    (j’y vais ^^ HACA!)

  9. Gwydion

    Se retransforme en lui (toshiro)…revenue de cet enfer…

  10. Gwydion

    Bon…si tu veux me dire tout se que tu pense de cette histoire faits vite… “regard dans le vide”

  11. Laurie Rori ロリ~Nami ナミ~ SarkLoed Sarukuroedo サルクロエド. Et pis ça suffira comme ça.

    Ce que j’en pense?

    Ne vous en mêlez pas. Je vais me débrouiller! Merci bien, mais ne cherchez pas à me venger, OK?

    HACA Link.

  12. Coraïa Peter, 15 ans. Tribut féminin du district 4 - La Pêche.

    *revient en coup de vent*
    Tout à fait d’accord,Laurie U.U
    mais si tu te fais mal,tu ne pourras ma m’empêcher de venir te soigner….
    HACA!
    *repars*

  13. Gwydion

    Salut….
    Si seulement je pouvais changer certine choss….
    Je sais,!
    “Oeil ds sang deforme lla deforme la realite.
    Se fait envelloper dans une. Bulle noi”

  14. Gwydion

    Resort de la bulle, inchanger…?
    S’observe, regard la fille qui la appeler. Se rapproche d’elle…
    -Bonjour, vous savez qui je suis ?

  15. Gwydion

    Ah…excusez moi. Apparament j’aurais TOUT oublie…

  16. Gwydion

    Je…ba c’est a dire que je ne me souviens de rien… avant que je vous parle

  17. Yuuki309

    Il devait vraiment être choqué (rires), en plus ces souvenirs-là généralement on ne les oublis pas ^^. J’aime beaucoup votre sens de l’humour !
    Je cite: “Alors philippe vient de m’appeler, il est dans ton quartier, complétement par hasard”. J’aime bien le complètement par hasard, il fait sous entendu. ^^

Poste un commentaire