Blog et news de Sophie Audouin

5 février 2005

Dis maman c’est quoi la pilule !

J’étais en train de hahanner rageusement sur mon vélo d’appartement (oui, bon, j’avoue, une défunte tablette de chocolat et moi même avons eu une petite discussion hier. Attention pas n’importe quelle tablette ! Une somptueuse, une délicieuse, une indécente tablette de chocolat au caramel au beurre salé. La vache, ça devrait être interdit ce genre de trucs ! ) Euuuuh, où j’en étais moi…ah oui, donc, je regardais les gouttes de sueur tomber en cadence et mes genoux craquer (oui, les vieux ça craque de partout !) petite symphonie masochiste personnelle lorsque ma fille ainée, Diane, dix sept ans, est entrée dans ma chambre et m’a demandé :
– Maman, ça fait quoi exactement la pilule ?
Mon pied a glissé hors de la pédale, l’autre, entrainé par le poids a emballé le rythme du vélo et j’ai failli me casser grave la figure. Un million de supputations ont pointé le bout de leur nez, pendant que j’essayais déséspérement de reprendre mon équilibre devant ma fille morte de rire (la vache, je suis sûre qu’elle a fait exprès). Voyons mon regard inquisiteur (elle est nettement plus intelligente que moi !) elle a embrayé immédialement :
– Non maman, je n’ai pas l’intention de passer d’une position verticale une position horizontale (qu’est ce qu’elle parle bien ma fille !) avec un garçon, je veux juste savoir comment ça fonctionne.
Gargle !
– Oh ! ais je fait en interrompant mon héroique effort, mais je ne pensais pas du tout ça ma chérie (hou la grosse menteuse !). Alors voyons, Grégory Pincus a mis la pilule sur le marché américain en 1960, après avoir constaté que les ostrogènes bloquaient l’ovulation. Une femme enceinte génère des hormones (les fameux ostrogènes) qui bloquent l’ovulation afin qu’elle ne soit pas enceinte de plusieurs enfants en même temps. En donnant des ostrogènes du même genre grâce la pilule, tu fais croire ton corps que tu es enceinte, et donc, tu n’ovules plus. C’est considéré comme une méthode de contraception assez sûre, même si ce n’est pas cent pour cent garanti.
La ravissante écarquille ses yeux dorés et me dit :
– C’est pas un peu dangereux de lui faire croire ça ton corps ? Et si force de se croire enceinte tous les mois, ton corps ne produit plus du tout d’ovules ?
Aie, va falloir que j’avoue les turpitudes de mes jeunes années.
– Euuuuh, fais je, j’ai pris la pilule pendant des années, et cinq mois après que j’ai arrété pour faire un bébé avec papa, j’étais enceinte de toi. Tu es la preuve vivante que ça fonctionne !
Cette fois-ci elle plisse les yeux et pose la question qui tue.
– Et tu as commencé quel âge !
M….! Je savais que j’allais me faire avoir. Quand je disais qu’elle était plus intelligente que moi !
Je m’éclaircis la gorge, envisage de mentir…et renonce.
– Hrrmmm, ben j’ai commencé dix sept ans. Maman voulait être sûre que je ne me retrouve pas avec un bébé aussi tôt qu’elle (elle m’a eu dix neuf ans, ce qui est très jeune) et elle m’a emmenée chez sa gynéco.
j’aurais pu rajouter “Tu veux que je t’y emmène aussi ?”, mais je ne suis pas suicidaire ce point. Et puis de toutes les façons ce serait ridicule, parce qu’elle est déj suivie par ma gynéco.
– Ah, fait elle sans s’engager. Parfait. Merci maman ! C’est super, tu sais plein de choses !
J’esquisse un sourire vacillant et retourne sur mon vélo : Yes, Super maman c’est moi !
Glurps !

Maaaa vie
2 commentaires
  1. Tornade

    mdr ça fait partie des questions qui tuent!! ma mère a dû faire la même tête quand je lui ai posé ce genre de questions il y a quelques années (depuis, les cours de bio ont répondus à ces questions embarrassantes pour les mamans). à + et au fait, ce sont des oestrogènes, et pas des ostrogènes!!!mdr

  2. Boston

    Ouille, ma pauvre Sophie!!
    Heureusement, pour le moment, c’est moi qui pose les questions comme ça!

Poste un commentaire